Comment utiliser son DIF lorsqu’on est au chômage

DIF chômage

Utiliser son droit à la formation lorsqu’on est au chômage est chose courante des demandeurs d’emploi. C’est une occasion de se perfectionner, d’acquérir des nouvelles connaissances et de valider ses expériences. De ce fait, il faudra convaincre les organisations comme pôle-emploi ou OPCA de son parcours et de sa motivation.

Les conditions

Suite à la perte de l’emploi à cause d’un licenciement ou d’un contrat en durée déterminé, un chômeur pourra toujours jouir de son droit de formation. Le DIF est donc portable; seulement plusieurs conditions sont à respecter. Le Droit individuel à la formation est portable seulement si le chômeur a au moins travaillé 4 mois en CDD ou avant de quitter l’entreprise. Les heures valorisées pourront être ensuite transformés en montant financier utilisable. De ce fait, selon pôle emploi, les chômeurs pourront constituer un dossier dans lequel inclut le certificat de travail délivré par la société et qui détaille les programmes de formations.

Les étapes essentielles

Avant tout, un entretien avec un conseiller est primordial. Il faut se préparer à l’avance c’est à dire connaitre ses atouts et ses lacunes afin de connaitre la formation  adaptée. Il faut aussi connaitre ce qu’on a apprécié dans son travail et avoir en tête son objectif avant de procéder à un entretien avec un conseiller. Le salarié peut formuler une demande pour le droit individuel à la formation qui pendant une période constituant le  préavis donné par l’employeur avant le licenciement ou la démission, le DIF est valable et constitue un avantage pour le bénéficiaire. En intégrant une nouvelle société, le chômeur pourra bénéficier de ses heures de formation au comptant ou encore les accumuler jusqu’à 120 heures maximum.

Quel système

Le système de droit individuel à la formation est une aide pour le chômeur à trouver de l’emploi. Il existe aussi des formations adaptées pour les chômeurs qui consistent en des formations rémunérées. Un employeur doit mentionner le solde des heures de formation acquises par la personne et ceux qui sont encore valorisables .Le chômeur n’est pas obligé d’utiliser son droit à l’immédiat, il peut attendre d’avoir un nouvel emploi et dispose d’un délai large de deux ans avant de faire sa requête. Seulement si les crédits du DIF ne suffisent pas pour couvrir les frais de formations de la personne, une aide individuelle pourra être fourni par pôle emploi sous conditions d’adresser une demande au préalable auprès des responsables.