CIF ou Congé Individuel de Formation

Individuel de Formation

Les Formations continues dans une entreprise sont des dispositifs stratégiques pour permettre à un employé d’élargir ou améliorer leur domaine de compétence. Cela peut tourner à la fois à leur avantage et à celle de l’entreprise. Cependant, c’est un droit qui doit être connu et pleinement exploité par les employés.

CIF : les conditions pouvoir l’obtenir

Plusieurs motifs peuvent justifier la demande d’un CIF : les niveaux de qualification, les reconversions, etc.  Tous les employés peuvent bénéficier  du CIF sous certaines conditions. Pour les CDI, il faut justifier le fait d’être salarié pendant 24 mois, dont 12 mois dans l’entreprise où il travaille. Pour les CDD, ils doivent justifier aussi 24 mois en tant que salariés et devront avoir justifié 4 mois de CDD pendant les 5 dernières années. Pour les intérims, ils devront avoir effectué 1600 heures en intérim pendant 18 mois. Les salariés ne peuvent demander un second CIF qu’après un certain délai dit de franchise qui est le douzième de la totale d’heure de congé. Le délai de franchise se limite entre 6mois et 6 ans. De même, il faut que l’entreprise en question soit dans le secteur privé et soit associée aux FONGECIF ou Fonds de Gestion des CIF. Un CIF dure jusqu’à 52 semaines pour les formations à plein temps et 1200 heures pour les temps partiels.

CIF : les financements des FONGECIF

Les FONGECIF sont des entités qui gèrent les Congés individuels de Formation et les Congés bilans de compétences. Ils fonctionnent grâce à la contribution des employés à travers une entreprise. Les rôles des FONGECIF peuvent être séparés en deux. Premièrement, il accompagne et conseille les salariés à propos des formations qui leur sont appropriées. Deuxièmement, ils financent les Formations. Les prises en charge des formations sont spécialement dédiées aux frais pédagogique et des prises en charge sont délibérées selon une commission Paritaire d’Examen des Dossiers. De même, cette commission discute des salaires reçus pendant les périodes de la CIF.

CIF : les accompagnements des FONGECIF

FONGECIF accompagne, conseille et oriente aussi les salariés qui bénéficient du CIF. Le salarier peut demander les services du FONGECIF pour son compte personnel et ne doit pas forcément passer par l’autorisation de l’entreprise. Ces accompagnements sont à titre gratuit et effectuer par un conseil en évolution professionnelle ou CEP. Le CEP aide la personne à déterminer les objectifs  et les possibilités d’avenir qui s’offrent à lui.