Comment s’insérer dans la vie professionnelle après s’être diplômé en informatique ?

métiers informatiques

S’inscrire au Village de l’emploi est une démarche efficace pour permettre aux jeunes de se trouver une place sur le marché du travail. L’employabilité posant différents problèmes dont les principales raisons sont l’absence de compétences opérationnelles chez les postulants, la formation professionnelle au sein de cet établissement a permis de donner aux adhérentes les clés de la réussite dans la vie active. Parmi les 5 filières proposées, il y a le Business Intelligence. Focus sur cette spécialité qui peut vous ouvrir des portes inimaginables.

Qu’est-ce que le Business Intelligence ?

Le business Intelligence répond à une problématique omniprésente dans les entreprises : la difficulté pour les responsables et managers de prendre des décisions dans les délais les plus courts avec l’efficacité et la précision requises. Le Business Intelligence permet de développer des démarches stratégiques et de les appliquer grâce à des logiciels de pointe, le tout en pilotant des données liées au fonctionnement de l’entreprise. Cette compétence vous ouvre les voies des métiers de l’informatique et se donne à voir comme une discipline d’informatique décisionnelle composée de processus, de savoir-faire et de technologies mises au profit d’une transmission effective des informations entre les membres de la société.

Le transfert se fait horizontalement entre les collaborateurs mais aussi verticalement entre les supérieurs hiérarchiques et les employés. Le but est de procéder à une analyse minutieuse des données rassemblées dans les data et de les transformer en infos susceptibles d’être exploitées. Lorsqu’une entreprise a recours à cette méthode, elle adopte une démarche stratégique de Data-driven. Parlons maintenant des enjeux de cette discipline pour les entreprises. Dans un premier temps, le Business Intelligence facilite la prise de décision et booste le développement des activités futures. En d’autres termes, il a pour vocation de transférer les informations adéquates à la personne ou au département concerné. Par conséquent, les entreprises vont mieux comprendre le fonctionnement du marché et sauront comment s’y positionner favorablement.

Cliquez ici pour en savoir davantage !

Business intelligence : mode de fonctionnement

Si une formation en Business Intelligence peut faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, c’est parce qu’elle vous donne l’une des clés indispensables pour gérer les activités entrepreneuriales conformément à un processus moderne. Il s’agit alors de rassembler des data, d’assurer leur conformité, de vérifier leur fiabilité et leur niveau de qualité. Une fois ces taches accomplies, on passe au stockage qui se fait à l’intérieur d’un collecteur de données appelé référentiel. Le schéma prend fin lorsque les informations sont distribuées aux acteurs concernés. Notez qu’il y a 2 types de référentiels:

  • Le Data mart
  • Le Date wharehouse

Qu’il s’agisse d’un Data warehouse ou mart, les infos sont regroupées suivant un ordre chronologique permettant d’établir un historique pertinent. Cela se passe en temps réel pour faciliter l’organisation et bénéficier d’un perçu global des missions accomplies. Les IT prenant en charges les taches informatiques doivent alors gérer les études avancées et mettre en œuvre les renseignements rassemblés.

Certains confondent business analytique et business intelligence. Pourtant, il s’agit de 2 approches différentes qui comportent toutefois quelques similarités. Tout d’abord, ces 2 disciplines ont pour objectif final de rendre le processus décisionnel plus simple et accessible à tous. Voilà pourquoi le Business analytique puise dans le business intelligence ses ressources et outils les plus importants comme le reporting, le tableau de bord, la requête ad hoc, etc.

Comment reconnaître les outils de Business Intelligence les plus efficients ?

Selon « village de l’emploi avis », les étudiants qui se sont inscrits à cette formation bénéficient désormais du savoir-faire pour manipuler les outils de Business Intelligence, mais surtout des connaissances nécessaires pour identifier les meilleures d’entre elles. Tout d’abord, les adhérents apprennent les caractéristiques des sources de données auxquelles les entreprises ont recours et tendent à maitriser, à travers leur apprentissage, comment les analyser. De manière synthétique, il s’agit de définir les objectifs opérationnels en commençant par identifier les indicateurs KPI qui seront bien évidemment mesurés par le système de Business Intelligence.

De cette compétence nait la capacité d’évaluer les coûts et les atouts techniques pour bien gérer les programmes. Les spécialistes en Business Intelligence, en l’occurrence en système d’information, doivent être en mesure de choisir les outils les plus efficaces en fonction de la mission qu’ils doivent mener et des délais dont ils disposent. Ils sont alors dans l’obligation de décider s’ils doivent choisir un outil autonome, open source ou d’une suite. De manière générale, un outil performant doit permettre d’obtenir des réponses au plus vite, de filtrer en retenant pour critère la source et la date ainsi que les autres critères permettant d’atteindre un objectif prédéfini.

Pas besoin de chercher du travail, Village de l’emploi vous l’offre sur un plateau !

Maintenant que nous avons essayé de vous présenter le principe du Business Intelligence de manière globale, vous pouvez facilement comprendre pourquoi les personnes qui choisissent de spécialiser dans ce secteur d’activité n’ont aucun mal à décrocher un emploi à la hauteur de leurs attentes. Car toutes les entreprises, en dépit des produits et services qu’elles proposent, ont besoin de techniciens capables de manipuler les data et de transmettre les renseignements collectés aux instances concernées.

Cependant, la raison directe qui explique pourquoi les jeunes diplômés issus de cet établissement n’ont aucun problème à dérocher un job, c’est que les entreprises partenaires du Village de l’emploi proposent aux formés un contrat CDI dès qu’ils terminent leur parcours universitaire. En effet, après avoir acquis les connaissances requises en Business Intelligence, ce serait dommage pour les entrepreneurs qui financent leur formation et effectuent cours et ateliers, de ne pas profiter de leur expertise. Ces lauréats sont même placés dans des postes à responsabilité dès qu’ils signent le contrat, les compétences qu’ils ont acquises étant opérationnelle est actualisées.

La valorisation des compétences dans le dossier de candidature

Au Village de l’emploi, les adhérents à la formation Business intelligence et qui refusent d’accepter, pour une raison ou pour une autre, les offres d’emploi que les chefs d’entreprises-formateurs leur ont proposés apprennent comment créer un dossier de candidature qui en jette. On leur enseigne alors comme mettre en valeur leurs compétences en gestion des outils BI dans le CV. Avec une mention spéciale concernant ce que vous avez appris sur les moyens de gestion de Data, le recruteur peut immédiatement voir ce que vous pouvez faire une fois que vous aurez intégré l’entreprise. Vous allez également réussir à valoriser ce savoir-faire dans votre lettre de motivation notamment dans la dernière partie « nous » qui doit être consacrée aux résultats de votre collaboration.

Pour finir, vos compétences en systèmes d’information peuvent faire l’objet d’un argumentaire solide au cours de votre entretien d’embauche. Des ateliers sont spécialement mis en place pour permettre aux candidats de travailler leur discours et de se montrer sous son meilleur jour pour se démarquer de la concurrence. Si vous parvenez à communiquer l’essentiel des connaissances apprises dans le domaine du business Intelligence, vous réussirez à décrocher ce job à coup sûr.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *